CoopérationGICAM, MEDEFI, et ALFA s’allient pour l’émergence de politiques publiques agricoles solides

GICAM, MEDEFI, et ALFA s’allient pour l’émergence de politiques publiques agricoles solides

Le Groupement Inter-patronal du Cameroun (GICAM), représenté par son Président Célestin Tawamba ; le Mouvement des Entreprises de France International (MEDEFI), représenté par son président du pôle Agriculture et Agroalimentaire  François Burgaud; et l’Alliance pour l’Agriculture, l’Elevage, l’Aquaculture en Afrique, (ALFA), représenté par M. Karim Aït Talb, Directeur Général Délégué de GEOCOTON et Vice-Président du MEDEFI; ont signé le 26 juillet 2022, en marge de la rencontre avec le Président de le République française, S.E Emmanuel Macron, un Accord de partenariat.

Ce partenariat a pour objectifs principaux de :

  • Mobiliser les mécanismes de financement dédiés aux entreprises africaines du secteur agricole et de l’élevage ;
  • Contribuer à l’évolution de ces instruments ;
  • Encourager l’élaboration de nouveaux outils afin de relever les défis du développement agricole en Afrique et de surmonter les risques inhérents à cette géographie (climatique, sécuritaire, alimentaire notamment). 

Du point de vue des signataires du présent accord, un instrument dédié au financement des entreprises privées du secteur devrait nécessairement permettre, par le mixage de ressources, de réduire au moins partiellement les risques pour les investissements envisagés.

Les signataires entendent inscrire leurs actions au sein de chaînes de valeurs, pour renforcer durablement les performances économiques, sociales et environnementales, avec la volonté d’associer toutes les parties prenantes.

Ils envisagent en outre de mener des actions de plaidoyer pour favoriser notamment l’émergence de politiques publiques agricoles solides.

L’avancement des actions proposées et l’inventaire des projets identifiés et mis en œuvre dans le cadre de cet Accord seront évalués sur une base trimestrielle.

Il convient de relever que dans le Livre Blanc de l’économie Camerounaise, élaboré par le GICAM et publié en octobre 2020, le Patronat Camerounais identifiait déjà le secteur agricole parmi les secteurs prioritaires devant bénéficier d’accompagnement conséquents et adéquats pour leur développement rapide et efficient. 

Dans le même document, il est mis un accent sur la nécessité pour le Cameroun d’exploiter de manière plus optimale l’avantage comparatif que lui procurent ses ressources naturelles agricoles. Ceci passerait par l’adoption d’une approche « filière » comme principe fondamental du développement d’une agriculture performante et intégrée, condition nécessaire à l’amélioration de la compétitivité du label camerounais.  

La doctrine du GICAM en ce qui concerne de développement du secteur agricole au Cameroun rejoint donc les objectifs prônés dans le cadre de « l’Initiative FARM » (Food and Agriculture Resilience Mission), lancée par le Président de la République française et qui articule autour de 3 piliers, à savoir :

  • Faciliter au niveau mondial la circulation des denrées alimentaires ;
  • Approvisionner en urgence les pays les plus vulnérables;
  • Investir dans les systèmes de production alimentaire locaux et durables, notamment en Afrique.
image
image