RencontreLe GICAM reçu au Palais de l’Unité

Le GICAM reçu au Palais de l’Unité

Célestin Tawamba et six membres du Conseil exécutif du GICAM ont été reçus en audience au Palais de l’Unité vendredi, 13 avril dernier, par  Elung Paul Che, ministre, secrétaire général adjoint de la présidence de la République, qui représentait le chef de l’Etat. A l’ordre du jour de l’entrevue qui a duré un peu plus d’une heure : le dialogue public-privé, l’environnement des affaires, la protection de l’industrie locale et le financement du patronat.

Cette rencontre a été l’occasion pour le GICAM de « saluer l’action du chef de l’Etat en faveur du secteur privé et de le remercier pour tout le soutien qu’il apporte aux entreprises pour que l’environnement des affaires soit plus serein », a déclaré Célestin Tawamba. S’agissant de l’environnement des affaires, le patronat demande tout de même « un nouveau souffle qui imprime une nouvelle dynamique de l’engagement des réformes structurelles », a précisé le président du GICAM.

 

L’entretien a également permis à Célestin Tawamba  de faire part d’autres doléances du secteur privé, parmi lesquelles « un engagement résolu du  Gouvernement en faveur d’un dialogue [public-privé] fécond, stimulant et durable». « Plus encore que par le passé, nous sommes pour  la mise en place d’une culture du dialogue et de l’écoute », a-t-il ajouté.

Une proposition a été émise en faveur de la protection de l’industrie nationale : le renforcement du cadre réglementaire pour une stricte application de la préférence nationale, ainsi que des incitations aux industriels nationaux des filières les plus porteuses de croissance.

Toujours au rang des doléances, le président du GICAM a suggéré une rencontre entre le chef de l’Etat et les chefs d’entreprise, à une fréquence à déterminer. L’objectif ici serait « partager avec [le chef de l’Etat] les préoccupations urgentes des opérateurs économiques », dans l’équivalent d’un rapport moral.

Les PME ont également fait l’objet d’échanges lors de cette rencontre. En effet, le président Tawamba n’a pas manqué de mettre l’accent sur leur importance dans la stratégie du GICAM qui a, d’ailleurs, décidé d’ouvrir un Centre de développement de la PME en son sein. La mission de cet organe spécialisé du Groupement est de fournir des services à valeur ajoutée correspondant aux véritables besoins de la PME.

 

A l’issue de cet entretien qui laisse entrevoir une relation toujours fructueuse entre le gouvernement et le patronat, Célestin Tawamba s’est réjoui d’avoir trouvé une oreille attentive auprès de son interlocuteur. « Il est question de restaurer la place du secteur privé », a-t-il  conclu.

imageimageimageimageimageimage