Problématique genre Le GICAM promeut le leadership des femmes

 Le GICAM promeut le leadership des femmes

En prélude à la Journée internationale de la Femme, le GICAM a organisé le mercredi, 07 mars 2018 à l’hôtel Hilton à Yaoundé, une journée de vulgarisation des résultats de l’étude sur le leadership féminin au Cameroun, en partenariat avec le Bureau International du Travail (BIT) et ONU Femmes. Ces institutions étaient respectivement représentées par Vera Lucia Paquete-Perdigao, directrice régionale du BIT pour l’Afrique centrale et Adama Moussa.

Il était question, lors de cette journée, de partager le résultat d’une étude commandée par le GICAM et réalisée à la suite d’un important programme de formation sur l’entrepreneuriat féminin, conduit depuis juin 2016 en collaboration avec le BIT, dans le cadre du programme de coopération technique qui lie les deux institutions.

La cérémonie était présidée par Marie Thérèse Abena Ondoa, ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille, qui a remercié le GICAM pour son implication dans un programme si important pour le gouvernement camerounais : la promotion de la femme.

Marie Mélanie Bell, présidente de la commission « Entreprenariat féminin » du Groupement, l’a rappelé dans son discours : « Cet important programme a permis la création d’un réseau plus large et plus cohérent de femmes entrepreneures. [ ...] Plus de 200 femmes ont été formées en gestion d’entreprise et plus de 100 femmes en création ou développement d’entreprise.»

Mais le GICAM ambitionne d’aller plus loin, a poursuivi Mme Bell : « Nous sommes actuellement axés sur l’élargissement de la palette des formations et des services d’appui dans notre organisation», a-t-elle ajouté.

L’étude, menée par le cabinet OBIV dirigé par le Pr Viviane Ondoa Biwole, avait pour objectif de réaliser un portrait- robot, un modèle qui permettra de faire avancer la connaissance sur la femme de façon générale et, particulièrement, sur la femme d’affaires au Cameroun. 

Il s’agit d’un outil d’information sur les femmes qui ont réussi, chacune dans son domaine d’activité (politique, économie, culture, sociale, vie associative, affaires, administration d’Etat, secteur privé, salariées ou directrices d’entreprise), un guide pour les jeunes femmes désireuses de devenir championnes.

Sur les 15 femmes interrogées, 09 sont chefs d’entreprises membres du GICAM :

  • Laure Kenmogne (associée-gérante du cabinet JURITAX) ;
  • Colette Minka (DG d’Emploi Service) ;
  • Reine Essobmadje (CEO, Evolving Consulting) ;
  • Gwendoline Abunaw (DG d’Ecobank Cameroun) ;
  • Adèle Kamtchouang (PDG de Tropik Industries) ;
  • Esther Tiako (DG, NSIA) ;
  • Elisabeth Medou Badang (ex-DG d’Orange Cameroun) ;
  • Audrey Chicot (PDG de MSMI) ;
  • Mireille Fomekong (DG d’Ascèse).


De l’étude, il ressort que les sujets ont en commun d’avoir toujours eu une idée précise de leurs objectifs, un compagnon/époux d’un grand soutien (financier, coaching). De plus, aucune n’a jamais perçu qu’être de sexe féminin était un handicap à son évolution. Cette journée a également permis de découvrir la plateforme « Achetez auprès des femmes » mise en place par ONU Femmes depuis 2017. Il s’agit d’une plateforme digitale qui enregistre les femmes agricultrices individuelles ou en coopératives, pour les aider à mieux gérer leurs achats et vente de produits agricoles en leur procurant l’information utile et à temps, à travers un portail digital ; ce qui leur permet de mieux accéder à divers produits financiers.

A la suite des exposés, les échanges, modérés par Alain Blaise Batongue, secrétaire exécutif du GICAM, ont permis d’édifier les participants sur le cheminement des femmes leaders au Cameroun.

Le portrait-robot et la plateforme d’ONU Femmes seront d’authentiques outils de plaidoyer et de service que le GICAM mettra à la disposition des femmes, toujours avec le même but: leur autonomisation.

imageimageimageimageimage